Trouvez votre Agence

Les Entreprises et Agences Design & Stand

Brèves & infos

Interview de François Pheulpin - Bowers & Wilkins

Qu'est-ce que pour toi, le stand idéal? En ce qui nous concerne, le stand idéal c'est celui qui répond de manière précise à nos exigences. C'est celui qui s'adapte à l'ensemble de nos besoins. Ici par exemple, nous souhaitions reproduire l'ambiance luxueuse d'une chambre d'hôtel afin de démontrer l'étendue de nos produits technologiques, et le contrat a été amplement respecté. L'intégration de nos technologies dans ce décor permet à nos clients et prospects de saisir l'essence de notre métier et de notre marque. Quelles sont les qualités demandées à ton agence design stand? Au niveau de notre marché ce qui est important c'est que l'agence comprenne nos contraintes, qu'elle sache comment on travaille afin de s'adapter à nos procédés et méthodes de fonctionnement. Il faut qu'elle comprenne également nos produits de manière à les mettre en évidence le mieux possible. Dans un second temps, la flexibilité de l'agence est pour nous primordiale. Nos contraintes techniques peuvent évoluer en fonction de nos produits, chacun de nos appareils requiert une prise en charge propre. En outre, il peut nous arriver de changer certaines choses au dernier moment et nous attendons de notre agence qu'elle puisse nous contenter lorsque cela nous arrive. En dernier lieu, je dirais que notre prestataire doit être en mesure de nous construire un stand différenciant et impactant tout en respectant notre image et celle que nos clients. À l’ère du digital, un stand n'est-il pas un peu has been  ? Le vecteur de communication stand n'est absolument pas has been, bien au contraire. Il est l'unique manière d'interagir directement avec nos clients. Nous vendons de l'audiovisuel, des écran-mirroirs, des enceintes, nous avons besoin de montrer nos produits en situation réelle, de démontrer qu'ils sont la solution à utiliser. Ainsi, les visiteurs entrent dans notre espace, déambulent d'un appareil à l'autre, ils écoutent, touchent, ressentent… ils expérimentent et c'est là toute la différence avec le numérique ou le digital. J'irais même jusqu'à dire que c'est là que réside la clé du succès.